Nouâtre (25 Juin 2005)

Nouâtre (aux environs de Sainte-Maure de Touraine), l'archétype du Triathlon Courte Distance, universellement connu pour son manque d'eau, son abondance de boissons diverses (rouge, rosé, sangria, etc....) et son ambiance de délire, a lieu traditionnellement le dernier samedi de Juin ce qui laisse le dimanche pour s'en remettre.

J'arrive donc avec Eddy samedi autour de midi et là, surprise, nous retrouvons Pierrot (le petit bien qu'il soit pas plus petit que l'autre – le Président) qui a décidé de s'inscrire à la dernière minute. Pas de difficultés pour s'inscrire à 30mn du départ, c'est à la bonne franquette. Deuxième surprise, il y a de l'eau dans la Vienne et à 24°C ce qui fait que la combinaison natation est interdite. Rappelons qu'à Nouâtre la natation est de 2000m au lieu de 1500, qu'elle se déroule dans la Vienne en descendant le courant dans 20cm d'eau par endroits.

Parc
Bien encadré par Céline et Pierrot

Après un transfert par bus au départ assez épique (le conducteur ne connaissant pas la route s'est trompé, a coincé le bus dans un carrefour, raboté le bas de caisse, changé de route, fait demi-tour, et trouve enfin la zone de départ avec une ambiance de folie et 40°C à l'intérieur du bus.

On se jette dans cette fameuse eau chaude et on en ressort au bout de 25mn après avoir évité de justesse les cailloux (signalés par des organisateurs debout dans la rivière) et les piles de pont. Je sors juste derrière les deux Pierrot.

Maintenant à l'attaque des 40km de vélo. Traversée du pont le mors aux dents, et attaque de la côte du lavoir (18%) tout à gauche.

velo
A la poursuite des deux Pierrot.

Au coude à coude avec les deux Pierrot dans tout le premier tour, attention à la pénalité pour suspicion de drafting. Deuxième passage à la côte du lavoir; relance au sommet de la côte, Pierrot (le président) à droite de la route, moi à gauche 5-6 m derrière. Derrière, le deuxième Pierrot, qui a vu venu venir l'arbitre et se marrant comme une baleine en sentant venir le coup. C'est moi qui récolte le carton noir (une boucle de pénalité en course à pied), mon premier en 105 triathlons. Je m'arrache encore plus pour tenter de compenser les 2mn que je vais perdre et je termine le vélo juste derrière les deux Pierrot.

Je les dépasse à pied au bout d'un km puis je me trompe de parcours car il manquait un signaleur à un carrefour. Je les retrouve devant moi et les dépasse encore, morts de rire: « tu nous repasses bientôt? » . Et évidemment, du fait de la boucle de pénalité au km 3, je me retrouve encore derrière eux et les repasse un km plus loin. Ils vont tenter de me rattraper, mais sans succès, et après les 10,6 km sous le soleil je termine la course en 2h33mn, soit 1 mn de moins que l'an dernier (pas si mal compte tenu des 2mn de pénalité).

celine
Arrivée de Céline.

Ensuite direction les rillettes, tartines de 20cm avec un couche d'un bon cm de rillettes, le tout arrosé d'un (ou plusieurs) verre de Chinon. Remise des prix (rien pour le TRI 91, on ne gagne pas à tous les coups), apéro et repas (andouillette, coq au vin) et sangria offerte par Jean Charrier, le très sympathique organisateur de Nouâtre pendant 20 ans.

repas
Remise en forme.

Et pour finir, feu de la Saint-Jean et bal toute la nuit pour ceux qui restent!!!!

fin
A l'année prochaine!
Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le lundi 24 juin 2019.
Copyright © 2005 Jean-Paul Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le dimanche 25 septembre 2005.