CR BRM 300k Longjumeau

Dimanche 7 avril 2019

Paris-Brest
Pâtisserie en hommage à la course éponyme.

Cette fois-ci, à l'inverse de mon dernier brevet je vais au départ en vélo, et en reviens aussi, en vélo.

Le Perche
Le Perche, c'est une région qu'on apprend à découvrir, quand on pédale.

De chez moi à Longjumeau, il y a une petite quarantaine de kilomètres. Ou une grosse trentaine. Je me laisse guider par le GPS, qui me fait passer par quelques endroits inédits. À l'intuition, j'aurais fait différemment, empruntant "mes chemins habituels" mais là, honnêtement, merci l'électronique, je gagne du temps.

Le parcours n'est pas très original pour un brevet de l'Ouest parisien. On va chercher le Perche en passant par la Beauce, et on revient. Un peu comme un mini départ de Paris-Brest-Paris quoi. Mais en s'arrêtant au Perche qui, en vérité, est l'endroit où "les choses sérieuses commencent". C'est toutefois un très chouette parcours, qui a pour moi des airs de déjà-vu, malgré que je n'ai jamais fait ce brevet, celui-là précisément.

La Beauce des Horizons
Ben mon Cochon, l'horizon, c'est pas ce qui manque, par là-bas.

Je suis un peu plus en forme que sur le 200, il faut dire que pour le coup, je ne me suis *pas* appuyé 80 bornes de trail la veille, donc je suis frais comme un gardon.

La Beauce
La Beauce est à la France ce que le Kansas est à l'Amérique. Démonstration.

La météo est tristouille, mais de mémoire, ça n'a pas été horrible. C'est passé quasi comme une lettre à la poste. Je ne fais pas un temps incroyable, mais je rentre aux stands dans un délai correct, et j'ai fait le trajet retour à la maison sans trop de soucis.

Un de plus dans la poche.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le dimanche 20 octobre 2019.
Copyright © 2019 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le dimanche 22 septembre 2019.