17/01/2010 - Entraînement alternatif « écolo »

La préparation physique générale fait partie de tout programme d'entraînement moderne. Or donc, que faire en guise de « PPG »? Je viens de trouver ce week-end une alternative intéressante, j'ai en effet participé à une opération organisée par OSE que j'ai connu via Laneo et qui consistait à « dépolluer » les berges de Seine du côté de Bezons, à deux pas de chez moi.

Sensibilisation
Mes trois petites filles étaient là pour voir. Et elles ont vu. Cette palette est en fait un « chiotte » sauvage, bourré d'excréments et de papier hygiénique. Beurk!

J'ai donc pour l'occasion amené ma petite famille - je pense que c'est ce type d'expérience vaut 100 fois mieux qu'un long discours théorique sur la pollution - et découvert une activité nouvelle et... physique! Je ne sais pas si c'est la meilleure préparation pour un déca-Ironman mais ça déménage bien. Sur le principe c'est pas très compliqué il suffit de ramasser tout ce qui ressemble ou de loin à une ordure immonde or donc le coin était bien choisi ça grouillait de trucs dégoûtants et de gravats divers.

A la benne!
Tout doit partir ;)

Plusieurs dizaines de personnes ont participé à cette opération qui a permis de débarrasser les lieux d'environ 5 tonnes et demi de déchets. J'espère simplement que ça ne va pas se remplir aussi vite que ça a été vidé, mais il faut rester positif. Les bords de Seine ne redeviendront jamais ce qu'ils étaient il y a un siècle, et le Déjeuner sur l'herbe de Manet, on va dire que ça serait difficile à refaire aujourd'hui entre la zone industrielle et l'A86, mais néanmoins, les choses vont dans le bon sens, entre ce type d'opération et la mise en place de promenades piétonnes et cyclistes un peu partout le long de la Seine.

La Seine
C'est quand même dommage de défigurer ces berges, qui sont un de mes terrains de jeu favori.

Je tiens à remercier les organisateurs de ce type d'événements, j'ai été impressionné par la logistique (équipements pour les bénévoles, énorme barge pour emmener les bennes pleines d'ordures) et j'avoue qu'en temps que simple bénévole, ça a été plutôt simple et agréable de participer. J'ai par ailleurs fait des rencontres enrichissantes, je ne regrette vraiment pas d'être sorti. J'ai bien sûr terminé l'opération en faisant un petit footing de décrassage pour rentrer à la maison. On ne se refait pas ;)

La barge
En arrivant, je me demandais bien comment les bennes allaient être transportées... Voici la réponse.

Je ne félicite pas les entreprises qui remplissent ces décharges sauvages, et pense renouveler l'expérience à l'occasion, c'est un bon moyen de se rendre utile, alors plutôt que de faire des pompes et des tractions à la maison, de temps en temps, j'irai tâter du déchet!

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le vendredi 23 août 2019.
Copyright © 2010 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le dimanche 17 janvier 2010.