02/04/2010 - Ronde Saint Michelloise

Je pense sincèrement que le sport, c'est quelque chose qui se pratique avant tout. Avant d'être regardé, en particulier. Alors bien sûr, c'est parfois plaisant de rêver devant les performances des autres, et je ne suis pas le dernier à prendre plaisir à lire un bon récit d'aventure. Mais enfin, tout de même, l'important, c'est d'être sur le terrain, et de participer.

C'est pourquoi j'étais très content de participer à - ou plutôt d'aider à l'organisation de - la « Ronde Saint Michelloise » en ce vendredi 2 avril 2010. J'ai posé une journée RTT, je suis allé faire un tour de vélo en forêt le matin, et l'après-midi, hop! En piste. Le plan, c'est d'accompagner un peu les élèves de primaire sur les débuts de parcours pour éviter que tout parte en vrille, et plus particulièrement faire un peu « meneur d'allure » pour canaliser un peu l'énergie de ces petits jeunes chauds bouillants qui, si on les laissait faire, partiraient vraisemblablement un poil vite.

Le lac de St Michel.
Photo prise après la(les) course(s). Forcément, pendant qu'il y avait des enfants partout, j'étais en train de courir avec eux!

Bon, dans l'ensemble ils se seraient vraisemblablement gérés tous seuls, car le parcours était assez bien gardé, avec des bénévoles à chaque virage, donc bon, risque faible. Mais enfin, ça me donne une bonne occasion de faire une séance de fartlek, et puis si ça peut rendre service, c'est tant mieux.

Pas de chance pour les enfants, il faisait un temps exécrable. Autant 5 jours avant c'était le printemps, autant là il tombe une vilaine pluie froide, il y a du vent. Je suis venu en short et habillé très léger car je ne voulais pas me trimballer trop de bor^Wbazar (j'enchaîne avec une soirée fanfare et le week-end qui va avec) et en attendant le premier départ, je le paye assez cher. Y caille!

Sprint final
Arrivée des élèves de l'école maternelle.

Ouf, on part, je suis avec Hervé - il y a plusieurs vagues de départ et nous nous répartissons sur les différents groupes - et finalement je trouve ça très agréable de courir avec les enfants. Après tout j'ai commencé comme ça la course à pied, sur une petite course de banlieue, sur le même type de distance (entre 1km et 2km). Ce n'était pas exactement ce parc là mais c'était sur les bords de l'Orge aussi. Nostalgie quand tu nous tiens... Depuis, en 25 ans, j'ai un peu roulé ma bosse, mais je garde une grande sympathie pour ce type d'évènement.

J'espère surtout que les enfants n'auront pas été dégoûtés de la course par le temps de chien, la boue, et l'attente dans le froid, mais bon, on n'y peut rien, et j'avoue que les grosses flaques d'eau donnaient un petit peu de piment au parcours, par ailleurs assez plat.

Tout le monde est là?
J'adore le jaune. Faut le savoir.

Il n'y avait pas de classement chronométré précis, néanmoins j'ai souvenir de deux élèves de CE2 qui avançaient comme des avions. Je me suis fait la réflexion qu'à leur âge, je n'avais aucune chance de les suivre. Maintenant, ça se fait sans trop de problème, mais tout de même, je suis resté impressionné par leur niveau.

J'ai du prendre une petite dizaine de départs, à la fin j'avais quelques km dans les pattes, et si c'était à refaire, je recommencerais!

Courir...
...quand on pense qu'adultes, plus tard, certains diront qu'ils se sont « mis à courrir » alors qu'en fait, c'est tout naturel.

L'après-midi s'est terminée autour du stade avec les courses des tous petits, c'était super mignon de voir les petites sections de maternelle, adorable comme tout. Et puis ça me faisait évidemment penser à mes propres enfants.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le vendredi 23 août 2019.
Copyright © 2010 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le lundi 12 avril 2010.