Triathlon de Vendôme (28 Mai 2006)

Dimanche 28 mai 2006, 9ième (10ième ???)édition du triathlon Longue Distance de Vendôme (2,5 km natation, 80 km vélo et presque 23 km de course à pied). Un point me tracasse : sachant que je les ai tous faits depuis la création de ce triathlon et que dans mes archives le premier a eu lieu le 6 juillet 2007, ce devrait être la dixième édition d’autant plus que l’édition de 2005 était déjà qualifiée de neuvième. À creuser.

parc
Pour la dixième fois....

Bref, je prends mon dossard, entre dans le parc à vélo et me prépare tranquillement, et là qui je vois arriver ? Emmanuelle, qui a débuté au TRI 91 il y a pas loin de 20 ans, a connu d’autres clubs, arrêté le triathlon pendant 8 ans (quatre enfants !) et reprend la compétition aujourd’hui sous les couleurs de Saint-Raphael. Je retrouve Hervé de Draveil qui était avec nous à l’Ironman de Gérardmer, Henri D de Créteil avec qui j’étais à Embrun en 2004 (3ième sur la liste des plus grands finishers d’Embrun, juste devant moi – et il y retourne cette année) et d’autres. Évidemment je revois Antoinette L (du J3S-Amilly) avec qui j’avais fait la course à pied de ce triathlon en 2004 alors que c’était son premier sur cette distance. Au triathlon suivant elle me collait 20mn et ainsi de suite !!!!

Direction le départ natation où l’on nous annonce que l’eau est à 19°C. On note au passage que même si le temps paraît pourri depuis le début de ce mois de mai, la température de l’eau monte au fil des années. Le réchauffement de la planète n’a pas l’air d’être une légende. Nous sommes environ 350 à nous jeter à l’eau, un peu de bagarre au départ mais ça se tasse vite. Je pars un peu mieux que le dimanche précédent et me retrouve dans un gros paquet. Tout en nageant je vois le ciel qui s’éclaircit, ce qui est bien agréable.

nat
Sortie de l'eau

Départ vélo, même parcours depuis plusieurs années, donc pas de surprise. Il s’agit de deux tours de 40km, bien vallonné avec une côte à environ 18% au km 22 et surtout du vent sur tout le parcours. Le vélo c’est toujours mon point faible et je me fais régulièrement dépasser. Le problème de l’entraînement vélo, c’est le temps, et je ne peux en faire que le minimum nécessaire. Le changement cette année c’est que le vent souffle du Sud contrairement aux autres années où c’était de l’Ouest. Je retrouve le parcours habituel, le premier ravito en haut de la côte au km 5, les deux descentes avec les virages dangereux, puis au km 22 la fameuse côte dans laquelle y a quelques années on pouvait voir traîner (entre autres) des morceaux de pignons !. La petite route après le sommet de la côte a été refaite, ce qui permet de rouler à 50km/h sans problème. Il n’empêche que je ne ferai même pas 28km/h de moyenne.

vélo
1er tour, 40ième km

Je pars en course à pied au bout de 3h55 environ. Normalement, sur une course avec 300 à 400 participants, j’en dépasse un au km en moyenne. Le parcours de Vendôme est particulièrement assassin, à plus de 90% sur chemin de terre, mais avec une longue côte du km au km 4 et une descente au km 5, mais sur à peine 150m ce qui ait qu’on n’en profite pas. Pour l’instant, personne à portée de vue. Au km 5 j’en dépasse un ; nous sommes dans les bois et je constate que la météo nous raconte des conneries, le terrain n’a jamais été aussi sec ni aussi dur ! Passage au premier tour (km 11 environ), un huitième concurrent est à portée de vue, je suis un peu en dessous de la moyenne. Ensuite la longue ligne droite au km 13 et là j’en vois trois tout a fait accessibles. Au km 15 je rattrape le quinzième. Dans la fameuse descente de 150m, un furieux cherche à me rattraper, mais je lui recolle au moins 500m dans les 2km de ligne droite qui suivent. Km 18, un des passages les plus pénibles, on sait que le parcours ne fait pas 20km comme d’ordinaire sur un MD, mais 23km, ce qui attaque un peu le moral. Pas loupé, sitôt passé le virage du km18 j’en vois sept devant moi à portée de vue. Je passerai le 23 ième à 300m de l’arrivée. Total 5h58, ce qui n’est pas très brillant mais bon il faut se faire une raison.

cap

Remise des prix. Un podium féminin superbe :

1ère Emmanuelle C, qui avait débuté dans mon club fin des années 80 et pour qui c’était la première course depuis 8 ans ! Son mari finit 7ième au scratch et 1er Vétéran.

2ième Sophie P (que je ne connais pas)

3ième Antoinette L, avec qui j’avais fait la course à pied de Vendôme en 2004 pour son premier MD. Elle monte quatre fois sur le podium (1ère vétérane, 1ére de la Ligue Centre, etc..) et ne sait plus quoi faire des coupes et des bouquets de fleurs. Ou plutôt si, elle sait quoi faire des fleurs : elle les remet à Valérie H, concurrente malheureuse de Vendôme, qui aurait vraisemblablement fini devant elle si elle n’avait pas eu de problème en vélo. 4ième Florence M, de Grigny, le club voisin de St-Michel sur Orge.

podium
Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le dimanche 18 août 2019.
Copyright © 2006 Jean-Paul Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le samedi 15 juillet 2006.