Bilan genou gauche

Résumé des épisodes précédents, en prenant comme référence le samedi 26 avril comme "déclencheur":

  • J-20 : Marathon de Paris au carton (2h56'), bonne pêche, courbatures pendant 3 jours et c'est tout
  • J-16 : 45 bornes "pépère" en 7 heures, dans le cadre du relai Méga-Toff
  • J-15 : entre autres activités sportives, je m'essaie un peu au roller, à noter que ça tire un peu sur les genoux, je mets ça sur le compte de l'aspect "nouveau sport", car je chausse très rarement les roulettes
  • J-13 : 50 bornes en 7 heures, seul, de nuit
  • J-4 : dernière sortie significative à pied (22 bornes allure cible), à ce stade, mal nul part sauf un peu genou gauche et tendon d'achille droit, mais à peine perceptible
  • J0 : 100km de Belvès au carton, dur sur la fin, il fait chaud (28°c), je rends 55 minutes sur le 2nd 50, mais termine néanmoins au train en 9h25', qualif' OK pour le Spartathlon en septembre, je suis sur un petit nuage. Grosse déshydratation, limite hypo, je reste barbouillé plusieurs heures.
  • J+1 : je boîte, jambes douloureuses de partout, genou gauche extrêmement dur à plier/déplier, mais bon je ne m'inquiète pas, je suis toujours un peu "cassé" après une course, j'en ai vu d'autres...
  • J+4 : je tente une sortie à la piscine, impossible de faire des battements de pied normaux, le genou gauche est douloureux
  • J+6 : 2*30km en vélo, le mal au genou n'apparaît pas en roulant, mais je boîte toujours, marche "normale" impossible
  • J+10 : OK, il y a blessure, c'est sérieux, je prends RDV chez un spécialiste.
  • J+13 : dernière sortie vélo avant le week-end, je m'apprête à couper totalement le sport pendant 4 jours, ce p*tain de genou est toujours gonflé. Je peux plier la jambe dans tous les sens mais pas "forcer", typiquement je ne peux pas me réceptionner sur une marche d'escalier (à la descente) ni courir.
  • J+18 : reprise vélo, guère mieux qu'avant, en vélo ça va mais la marche bof bof, surtout qu'à force de "bloquer" la jambe, j'ai l'impression de perdre l'usage des muscles de la cuisse gauche...
  • J+20 : idée, en glanant des infos sur le Net, il paraîtrait que boire beaucoup d'eau pourrait aider à "drainer" les tendons (dans le cas d'une tendinite, par exemple...) et donc, me rappelant à quel point des fois, ce remède très simple est efficace, ni une ni deux, je décide de boire comme un trou.
  • J+22 : le coup de la flotte, ça marche pas mal! J'essaye d'aller courir, pour faire un diagnostic, pas pour m'entraîner. Bilan: 1km en 8'00" (on ne rigole pas!) en boitillant. Pour la petite blague, j'ai mesuré mes tours de cuisse. 52cm à droite et... 49cm à gauche! La vache, va falloir faire gaffe lors de la reprise.
  • J+23 : RDV médecin

Remarque concernant les chaussures, j'ai utilisé et pour le marathon, et pour le 100km, des chaussures quasi-neuves, ultra-légères, avec un amorti et un maintien limite, mais j'avais utilisé cette stratégie avec succès à Royan, deux ans avant. Par ailleurs mes chaussures d'entraînement sont à plus de 700km (trail) et presque 1000km (route), donc passablement usées. A renouveler, très vraisemblablement.

Dernier point, le genou en question m'a déjà fait une blague il y a 15 ans (voire plus) lors d'une chute en vélo. Epanchement de synovie, genou "pastèque" pendant 3 jours, 3 semaines jambe quasi immobilisée (sans béquille, j'avais les coudes râpés...), puis kiné et tout le tralala. La forme est revenue très vite, je n'ai plus jamais eu de soucis avec ce genou, jusqu'à aujourd'hui. Il y a peut-être un lien entre les deux événements. Je n'en sais rien.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le lundi 22 juillet 2019.
Copyright © 2008 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le lundi 19 mai 2008.