Bilan genou gauche, suite

En fait, après visite chez le boubib', il s'avère que, j'ai développé, sans surprise, ce qu'on appelle le "genou du coureur". S'appelle aussi "chondromalacie rotulienne" pour donner dans le scientifique.

Pour résumer, l'idée est que le cartilage est comprimé gnagnagni gnagnagna.

Plusieurs causes à cela, en ce qui me concerne je penche sur une sous-musculation de la jambe gauche. En y réfléchissant bien ça fait des années que je descend les escaliers de manière asymétrique en tirant plus sur la jambe droite que la gauche, et d'une manière générale j'ai une telle préférence pour mon côté droit que ce ne serait pas surprenant que j'aie eu un déficit de l'autre côté, que je me traîne peut-être bien depuis que je suis tombé en vélo dans les années 90, voire depuis encore plus longtemps. Difficile de savoir, dans tous les cas il est urgent de me remuscler car... j'ai fondu!

3cm de moins (peut-être plus même...) sur le tour de cuisse à gauche. C'est de la guimauve. Le médecin m'a dit: "si vous vous contentez de courir, comme ça, sans faire de rééduc' ou de musculation spécifique, comptez dix mois pour un retour à la normale". 10 mois... Mais, heu, le Spartathlon c'est dans 4 mois!!!

Bigre, va falloir sortir les grands moyens.

Au menu:

  • vélo plein pot, gros braquets, danseuse
  • travail spécifique à la piscine, avec une seule palme
  • je recommence à courir, sans charger, mais je reprends
  • musculation pure et dure, je m'attaque à la méthode LAFAY, bille en tête
  • electro-stimulation, j'ai commandé un CEFAR Myo X2, je le récupère très bientôt

J'entends bien claquer le bec à ceux qui m'ont dit "mais alors, pour ta course en septembre, c'est foutu!?".

A suivre...

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le lundi 22 juillet 2019.
Copyright © 2008 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le jeudi 22 mai 2008.