Programme 2009

Parlons peu, parlons bien, voici ce que j'ai prévu pour 2009:

Les courses

Objectifs intermédiaires

  • 14 mars 2009, Ecotrail. Le plan -> arriver avec un déguisement d'enfer et faire un chrono pourri, mais m'amuser comme un fou sur ce parcours de 70 à 80 bornes, potentiellement boueux.
  • 5 avril 2009, Marathon de Paris. Objectif -> battre mon record précédent, ce qui veut dire tomber en dessous de 2h55 . Hum, ce ne sera pas forcément facile, mais bon, j'ai pas grand chose à perdre à essayer.
  • 21-22 mai 2009, 24h de Brives. Initialement c'était mon objectif de l'année mais finalement cette course a été rétrogradée en "objectif intermédiaire principal". J'aimerais bien passer les 200 bornes...
  • 28 juin 2009, Ironman de Nice. Ca fait un peu bizarre de se dire "je fais un Ironman pour me mettre en jambes" mais c'est un peu ça qui va se passer. J'irai sans trop me rentrer dedans. Enfin disons si la perf' semble au rendez-vous je jouerai peut-être le jeu mais par défaut je resterai prudent. Pas de blagues car...

Objectif principal

Logo Lensahn 2009
11,4km de natation, 540km de vélo, 126km à pied. "Piece of cake" diraient les anglophones ;)
  • 24-26 juillet 2009, triple Ironman de Lensahn. Le plat de résistance. Je me demande bien comment je vais faire pour faire 540 bornes de vélo... en plus du reste :-/ Huh huh huh. En même temps si j'avais la réponse je ne prendrais peut-être pas le départ, l'aventure c'est l'aventure, faut bien un petit grain de folie dans la vie.

Et après?

Après, repos! Bon, disons que je ne vais pas arrêter de faire le zouave du jour au lendemain, mais je ne prévois rien, histoire de pouvoir gérer mon objectif tranquillement, sans avoir l'esprit travaillé par autre chose. Je ne me fais pas de soucis, il y a plein de courses à faire , pas de panique! Au passage, j'ai renoncé, au moins pour cette année, à faire les 24h du Mans roller. C'était trop compliqué à gérer niveau planning, budget, emploi du temps. Faut être raisonnable un peu, aussi, je ne peux pas être partout.

Entraînement

Hommage à Stu Mittleman

J'en ai lu beaucoup des bouquins de course à pied, mais honnêtement, j'ai vraiment été séduit par l'approche de Stu Mittleman, décrite dans son bouquin Slow Burn. Bon, rapidement, ce que j'en ai retenu - je ne vais pas vous faire ici un cours magistral sur comment s'entraîner pour les sports d'endurance - c'est que l'allure lente, y'a que ça de vrai. Et aussi qu'il n'y a pas de honte ni de problème particulier à courir beaucoup. Tant qu'on aime ça, qu'on se sent bien, et qu'on a envie d'y aller, il n'y a aucune bonne raison de se priver d'un moment agréable. Que ça fasse frémir certains qu'on avoisine régulièrement les 100 bornes/semaine, c'est leur problème, plus le mien.

Musculation

C1
mmmmmmmmpfffff!

Bizarrement, avec ce que j'ai dit ci-dessus, on pourrait être surpris de voir que je continue la méthode Lafay . Oui et non. En fait, tout est question de quantité. Musculation et sports d'endurance sont loins d'être incompatibles. C'est comme en triathlon, sur le papier, natation et course à pied, ça va pas ensemble. Pourtant, en pratique, la conjugaison des deux donne des athlètes plutôt complets, et pas franchement mauvais dans aucune des disciplines, même s'ils n'égalent jamais les meilleurs athlètes internationnaux spécialisés dans chacun de ces sports. Peu m'importe, j'avais pas prévu d'aller aux JO. Alors je continue la musculation, d'ailleurs faut que j'aille mettre à jour mon carnet sur musculation.com qui est resté en plan ces derniers temps.

Natation et vélo

Pour le triathlon, va falloir que j'augmente un peu la dose dans ces deux sports, l'année dernière je faisais ça en complément de la course, là, ça devient une autre histoire. Pour autant, je reste zen. La natation, c'est une formalité, en tri, les distances sont toujours courtes par rapport au reste. Il m'est arrivé de faire 5 bornes à l'entraînement sans condition optimale particulière, les 11km de la course devraient passer sans trop de soucis, je suis confiant.

Bon, le vélo, c'est un peu différent. En général, c'est encore pire que la course à pied, pour progresser il faut pédaler looooongtemps à l'entraînement. D'un autre côté, le charme de l'ultra, c'est justement qu'il ne s'agit pas d'aligner les km à l'entraînement, de "faire du chiffre", mais bien plus d'être, tout simplement, en bonne condition physique. Donc, mon idée : je m'entraîne comme d'habitude très majoritairement en course à pied jusqu'en mai, pour le 24h de Brives, et sur juin/juillet j'augmente la dose de vélo, point final. En plus ça tombera bien c'est la bonne saison pour rouler, il fait beau et les journées sont longues.

Et maintenant?

Maintenant, prochain événement, rendez-vous à l'Ecotrail, je me suis promis d'y aller déguisé, l'année dernière Super Débile était de la fête, qui donc va bien pouvoir m'emprunter mon dossard cette année? Mystère!

Post-Scriptum

Ah oui, j'ai oublié de vous dire, avec Valérie on a participé au Bike & Fun de Fun Events. Ce fut mémorable, un peu plus et on se perdait ;)

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le lundi 24 juin 2019.
Copyright © 2009 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le lundi 09 février 2009.