CR BRM 300 Gif

Dimanche 10 avril 2011

Départ.. en retard!

Comme toujours, nous partons dans les derniers. Pourtant, Valérie et moi avons tout fait pour être à l'heure, mais il s'avère que ce que nous pensons être l'heure d'ouverture du départ est l'heure de fermeture du gymnase. L'heure limite, quoi. Donc on se retrouve peu après 3h du matin, seuls dans la nuit, ou quasiment, sur notre tandem.

On inaugure l'éclairage. Ca éclaire bien, le montage dynamo + lampe de fabrication allemande modèle grand luxe fonctionne parfaitement. Une petite ombre au tableau, mon montage sur la fourche ne laisse pas suffisamment de possibilité de réglage et donc ça projette un peu trop en l'air et un peu trop à droite. Mais c'est un détail.

Black-out

En revanche, ce qui n'est pas un détail -> j'ai oublié mes lunettes dans le train. Ou on me les a volées. Enfin peu importe, autant pour aller jouer de la musique avec Mouette & Charbons c'était pas vraiment gênant, autant là, c'est embêtant. Je vous explique le problème : je suis franchement myope, et les seules lunettes de rechange dont je dispose sont des lunettes de soleil. Pour conduire un vélo la nuit, on a vu mieux. Niveau sécurité, bon, sans commentaires, enfin, nous n'avons que quelques heures à tirer d'ici le lever du jour.

Autre problème lié à la nuit, en plus de ne rien y voir, on caille sec. Moi, naïf, j'ai prévu qu'il ferait chaud, et n'ai pas anticipé qu'en avril, les nuits restent fraîches. Je n'ai que des gants courts, j'arrive à peine à piloter le tandem. On finit par échanger de gants avec Valérie, à l'arrière elle peut mieux se protéger les mains, et puis il faut avouer qu'elle est plus résistante que moi sur ce point. Enfin bref, jolie galère qui heureusement ne dure pas.

Le jour se lève, enfin.

Les affaires reprennent

Nous croisons un cycliste malchanceux qui a cassé sa fourche (c'est possible ça?) et doit renoncer à la ballade. Puis une dame avec un superbe vélo de ville agrémenté de fleurs, très tendance. Nous apprendrons plus tard qu'elle fait, elle aussi, le brevet 300. Elle a d'ailleurs déjà fait PBP, et cette fois ci elle veut le faire avec son vélo d'époque. Je suis sensible à ce genre d'initiative, aimant beaucoup me déguiser, je lui souhaite bonne chance, je pense qu'elle va bien s'amuser.

Comme à Noisiel Valérie joue les guides touristiques, et cette fois elle me vante les mérites de Billancelles, commune dont vous ignoriez peut-être l'existence, ce qui, vous l'aurez compris, est du plus mauvais goût.

Valérie n'apprécie toujours pas le confort manifestement un peu trop sec de la selle cuir que j'ai montée à l'arrière de notre Amiral de tandem. Par précaution j'avais cette fois emmené le couvre-selle en gel que Velox m'avait offert à l'occasion du déca et ça semble utile mais ce n'est toujours pas suffisant. Il va falloir vraiment changer de solution, mais là, à court terme, il faut bien finir ce 300 avec les moyens du bord.

Toboggans

Château de la Ferté-Vidame
À retaper.

Dans l'ensemble, ce 300 Gif est un très joli brevet. Juste, une petite remarque, le Perche, c'est vallonné! En tandem, ces petites côtes sont vraiment fastidieuses. Avant-goût de PBP, si j'ai bien compris cette section est plus au moins le parcours officiel du retour. Diable, avec 1000 bornes dans les pattes, ça doit faire mal. Mais chaque chose en son temps.

Dernière minute

Nous rentrons finalement à Gif juste avant la tombée de la nuit, en environ 17h00, dans le même genre de temps que le 300 à Villepreux de l'année dernière, sur un parcours que je considère à peu près équivalent. Nous avons profité de la ballade, pris le temps de manger, mais on n'a pas traîné non plus. Comme quoi pour rentrer dans les temps, sur un brevet, faut quand même appuyer sur les pédales.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le mercredi 22 mai 2019.
Copyright © 2011 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le lundi 23 mai 2011.