CR Maxi-Cross de Bouffémont

Dimanche 10 février 2010

Bon, ce maxi-cross, déjà, il s'appelle maxi-cross et pas "ultra-trail-vas-y-que-je-t-ai-mis-un-nom-ronflant-pour-me-la-péter". Bon c'est écrit maxi parce que y'a plusieurs courses, et le 41 c'est la plus longue, et je reconnais que 41 bornes dans les bois sur des sentiers glissants, c'est maxi, pour un cross. Mais voilà, ça nous ramène à l'époque où on courait avec un short un t-shirt et c'est marre, en attendant le chocolat chaud de l'arrivée. Au retrait des dossards tu donnes ton nom ils te donnent ton dossard. Et c'est tout. Y'a pas besoin de montrer 3 certificats médicaux un mot d'autorisation des parents ton livret de famille et signer une décharge de 20 pages les autorisant à te prendre en photo. C'est une course sympa, cool, qui transpire la simplicité. J'adore.

On était plusieurs de l'USOB Triathlon et cette fois-ci, je n'avais pas oublié ma frontale comme en 2016 et donc, j'ai pu voir le chemin pendant les premières 30 minutes. Redoutablement pratique. Surtout que c'est bien casse-gueule.

À peine arrivé au premier ravito, j'ai déjà mis le cul dans la boue, et sans le faire exprès. Abdel, du club de Triathlon, est parti devant moi, je crois qu'ils sont tous devant en fait, sauf un. Bon bref, je m'en fous un petit peu, suis pas là pour faire la course, juste accumuler un peu de kilomètres pour garder la bonne forme.

Il ne fait pas trop mauvais, un peu frais, mais on échappe à la pluie. Le terrain est un peu boueux, mais ç'aurait pu être pire, très honnêtement. Le passage avec la corde (le fameux passage...) en montée me paraît moins engagé que la dernière fois.

Ah tiens, je rencontre un traileur qui a fait le Tor des Géants avec moi. On s'était croisés avant le départ. Marrant, j'avais du lui parler de mes courses précédentes et il s'était dit "soit ce gars est mytho, soit il est très fort". Ni l'un ni l'autre, lui dis-je. J'ai juste pas mal de courses au compteur, à force, on finit par cumuler et avoir des histoires rigolotes à raconter.

Bon bref, le trail continue, je finis par me retrouver seul, mais sur la fin on croise les coureurs de la course plus courte (25 km). Du coup, pas moyen de s'ennuyer, c'est sympa car ils sont suffisamment étalés pour ne pas nous gêner, ça fait juste du monde en plus. Plutôt cool.

J'essaye d'envoyer un peu les watts, mais c'est pas vraiment mon jour, pas envie de me déchirer, donc je rentre avec un train raisonnable, pas plus, pas moins. J'ai pas fait "tourisme" hein, j'ai quand même poussé sur les quadris. J'ai glissé sur le cul, sur le ventre, sur le côté, j'ai même bien failli me faire mal, j'ai joué le jeu, pour ainsi dire. Mais au final, je rentre en 5h32 pour 42 km et 1700m de dénivelé je crois. Ce qui n'est pas exceptionnel, mais bon, ça se fait pas en sirotant une bière non plus.

Voilà voilà, je l'aime bien cette course, merci au organisateurs de magnifique maxi-cross de Bouffémont !

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le samedi 27 novembre 2021.
Copyright © 2019 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le dimanche 22 septembre 2019.