Un trou dans la bouche

La langue de Lise
Ici, Lise vous présente sa langue, à une époque ou elle était encore entière.

Lise est une petite fille très active. Un Zébulon. Et fatiguée, c'est le ressort le plus sautillant que je connaisse.

Nous étions début août, elle avait 15 mois. En vacances dans les Alpes, dans un petit village charmant et perdu. Et Lise était fatiguée. Elle courait, voulait mettre les bottes en plastique de sa soeur. Elle a trébuché sur le pied de sa tante. Elle tirait la langue, n'a pas eu le temps de la rentrer. Et s'est mordue.

Lise est une petite fille très active. Un Zébulon. Et fatiguée, c'est le ressort le plus sautillant que je connaisse.

Quelque temps plus tôt, à la fin du printemps, elle a voulu grimper sur une chaise bistrot. Elle a fait tomber la chaise sur elle et a pleuré. Un gros câlin avec Maman l'a très vite consolée. J'ai pensé qu'elle n'avait pas grand'chose. Elle n'est surtout pas douillette du tout. En changeant sa couche une heure plus tard, elle m'a gratfié d'un immense sourire. Sourire gaché par une incisive cassée, là, au milieu. Et j'étais là pourtant, quand elle est tombée.

Nous revoilà en août. Lise s'est mordu la langue en tombant. Elle pleure et un petit câlin ne suffit pas. Elle hurle en ouvrant la bouche. Le sang coule. Je découvre que la dent cassée était très affûtée. Un trou dans la bouche.

Vous savez, ne pas réussir à regarder sa fille, avoir peur qu'elle ouvre la bouche, c'est difficile. Et se maîtriser pour ne pas paniquer... Deux petites filles inquiètes, dont l'une souffrante.

Christian a téléphoné au SAMU. Avec les portables, on ne sais même plus quel numéro faire. Il les a eu, tout de même. Sans paniquer. Le médecin lui a expliqué que s'il n'y avait pas de morceau de langue séparé, il n'y aurait certainement pas besoin de faire quelque chose. Donc le mieux était d'aller se coucher, c'était le soir. Lise s'est bien endormie.

Le lendemain, visite au médecin du village. Non, elle a vraiment un trou dans la langue. La professionnelle est impressionnée. Il vaut mieux se rendre à l'hôpital. Christian part donc pour une heure de route avec Lise, en pleine montagne. Le chemin le plus court pour aller à Briançon ? Le col de l'Izoard. Va pour le col de l'Izoard. Mais Lise n'est pas en forme, les virages lui retournent le coeur. Christian n'avait pas de vêtement de rechange pour Lise. Le voilà donc aux urgences pédiatriques avec une petite fille mouillée, qui sent le vomi et a un trou dans la bouche. Un spécialiste arrive : non il n'y a rien à faire, le trou ne traverse pas.

Alors pendant quelques jours, Lise ne s'est nourrie que de petits suisses. Nous cachions le pain pour ne pas la tenter. Et je scrutais ce trou noir dès qu'elle ouvrait la bouche.

J'avais du mal à m'endormir. Elle aussi. Christian et moi avons dormi à tour de rôle dans sa chambre.

J'ai aussi eu peur des services sociaux. Est-ce normal qu'une fillette de 15 mois ait déjà une dent cassée et un trou dans la bouche ? Ses parents sont-ils vraiment à la hauteur ? Personne n'est venu nous arrêter...

Aujourd'hui, Lise est complètement cicatrisée. On voit un léger trait sur sa langue. Et je crois qu'elle n'aura pas de piercing. Et finalement, qu'est-ce qui l'avait tant fatiguée ? La varicelle qui s'est déclarée le lendemain. Sa varicelle ne fut donc pas si bénigne que ça.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le lundi 17 mai 2021.
Copyright © 2009 Valérie Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le jeudi 20 août 2009.