Cuisine d'ici et d'ailleurs

Cuisine exotique

Je reviens de la cantine - oups, pardon - je voulais dire de mon Restaurant d'Entreprise. Nous avons des kiosques thématiques, c'est dire si le choix est varié. L'un des kiosques se nomme "D'ici et d'ailleurs", on y propose des plats originaux, inspirés de différentes régions de France ou du monde. Parfois aussi, le Restaurant d'Entreprise organise des journées thématiques : la Chine en février, le Brésil, l'Italie...

Je mange à mon travail quatre fois par semaine depuis 10 ans. J'ai donc acquis une certaine expérience dans le domaine de la cuisine "d'Ici et d'Ailleurs". Je voudrais partager avec vous les grands principes qui vous permettront d'épater vos amis. Désormais vous pourrez prendre un petit air modeste en disant : "Eh oui, je ne t'en avais jamais parlé, mais j'ai passé quelques mois dans tel pays, ma grand-mère est originaire de tel autre. Voici une spécialité locale."

Salade de tomates vietnamienne
Salade de tomate vietnamienne - un fleuron de la cuisine asiatique
  • La cuisine vietnamienne - on ajoute de la sauce soja et du caramel. Par exemple la salade de tomates à la vietnamienne : couper les tomates en fines rondelles et les placer dans un saladier - dans bol, mélanger deux cuillères d'huile de sésame, une cuillère de sauce soja et quelques gouttes de vinaigre de cidre - verser la sauce sur les tomates, bien mélanger - au moment de servir, verser une spirale de caramel liquide sur la salade de tomates, pour la décoration - servez frais avec un bol de riz chaud.
  • La cuisine thaï - on ajoute du lait de coco. Par exemple le steak haché thaï : faire revenir le steak haché dans une poêle - déglacer au lait de coco et verser sur le steak - présenter le plat avec un ramequin de riz blanc retourné et un brin de coriandre fraîche pour la décoration.
  • La cuisine asiatique - de manière générale, la cuisine asiatique, c'est quand on ajoute un bol de riz blanc collant, de préférence démoulé sur le bord de l'assiette. Par exemple l'escalope asiatique cordon bleu : servir l'escalope cordon bleu avec un bol de riz blanc démoulé sur le bord de l'assiette, et si possible un petit ramequin de sauce soja où tremper sa viande. À manger avec des baguettes.
Fraises à l'Indienne
Fraises à l'Indienne, pour un dessert chaud-froid subtil.
  • La cuisine indienne - on ajoute du curry. Par exemple les fraises à l'indienne : équeuter les fraises et couper les plus grosses en morceaux - mélanger un yaourt avec une cuillère à café de sucre et deux cuillères à café de curry - verser sur les fraises - servir avec une carotte coupée en étoile pour la décoration.
  • La cuisine marocaine - on parfume au cumin. Par exemple les poireaux à la marocaine : cuire les blancs de poireaux à la vapeur - les assaisonner avec une vinaigrette parfumée d'une cuillère de cumin en poudre - ajouter quelques pois chiches en boîte pour la décoration.
  • La cuisine portugaise - on ajoute de la morue (dessalée). Par exemple : les choux de Bruxelles à la portugaise : faire braiser les choux de Bruxelles épluchés dans une cuillère d'huile d'olive - ajouter les gousses d'une tête d'ail, puis la morue émiettée - laisser revenir à feu doux 20 minutes - en fin de cuisson, faire flamber au porto vieux.
  • La cuisine italienne - on ajoute des tomates et du basilic (pesto). Par exemple le chou rouge à l'italienne : émincer le chou rouge et le faire revenir dans une cocotte en fonte - ajouter un demi-verre de vin rouge (Lagrima Cristi) et une boîte de coulis de tomates - en fin de cuisson, mélanger deux cuillères à soupe de basilic frais haché à la préparation.
Endives Provençale
De bons chicons, et les parfums du Sud, pour sentir le sable chaud sous ses pieds tout en dégustant ses légumes sous un parasol jaune et bleu.
  • La cuisine provençale - très proche de la cuisine italienne, il suffit de remplacer le basilic par du romarin. Par exemple les endives à la provençale : braiser 4 belles endives - les disposer sur un plat - d'autre part, faire chauffer une boîte de coulis de tomates avec une cuillère de romarin séché et une autre d'huile d'olive - verser le coulis provençal sur les endives - ajouter un brin de thym ou une étoile d'anis pour la décoration.
  • La cuisine grecque - on ajoute des olives noires et de la feta. Par exemple le camembert à la grecque : rouler un quart de camembert dans la chapelure - faire revenir dans une poêle, à l'huile d'olive - disposer dans une assiette - saupoudrer de copeaux de feta et de 3 ou 4 olives noires.
  • La cuisine méditerranéenne - de manière générale, en cuisine méditerranéenne, on met de l'huile d'olive. Par exemple la meringue méditerranéenne est une meringue délicatement nappée d'huile d'olive. On peut ajouter une lanière de poivron rouge pour la décoration.
  • La cuisine créole ou antillaise - on ajoute de l'ananas et éventuellement du thon. Par exemple les mogettes créoles : cuire les haricots blancs (mogettes) à l'autocuiseur, jusqu'à ce qu'ils soient moelleux - les verser dans un saladier - ajouter une boîte d'ananas en morceaux et une boîte de thon au naturel (sans le jus, dans les deux cas) - mélanger - ajouter une tranche de carambole pour la décoration. Certains professionnels préfèrent utiliser le terme "Hawaï" pour ce type de cuisine. Exemple : les pizzaïolos.
  • La cuisine mexicaine - on ajoute du maïs et de l'avocat. Par exemple la tarte aux pommes à la mexicaine : placer une tortilla de maïs au fond d'un moule à tarte beurré - alterner dessus des tranches de pommes et d'avocats bien mûrs, en opérant de légers recouvrement - saupoudrer de poudre de cannelle et de piment - faire cuire 30 minutes au four - servez avec une tranche de poivron pour la décoration.

Si ces recettes ne vous inspirent pas, vous pouvez rester vague en œuvrant dans la "Cuisine exotique" : ajoutez des quartiers de mangue et des fruits de la passion. Par exemple les haricots verts exotiques : réchauffer au micro-ondes une boîte de haricots verts égouttés - ajouter une pincée de sel et une pincée de piment - mélanger avec des petits morceaux de mangue (bien mûre) et la pulpe de deux fruits de la passion - ajouter quelques kumquats pour la décoration.

Et si vraiment, la cuisine du monde ne vous tente pas, il reste les belles recettes de notre France profonde.

  • La cuisine forestière - on ajoute des champignons. Les champignons de Paris en boîte font l'affaire, mais c'est mieux avec des girolles, des bolets, des trompettes de la mort, bref n'importe quoi ayant un petit nom, sauf l'amanite phalloïde. Par exemple la crème brûlée forestière : mélanger le lait, le sucre, les œufs et l'extrait de vanille - faire cuire très doucement, au bain-marie, en remuant constamment jusqu'à ce que le mélange prenne uniformément - ajouter alors les champignons revenus en persillade - verser dans les ramequins - saupoudrer de sucre roux et faire caraméliser au fer rouge ou au chalumeau.
  • La cuisine du pécheur - on ajoute des moules et éventuellement des crevettes. Par exemple les bananes du pécheur : éplucher les bananes et les couper en deux dans le sens de la longueur - les faire dorer au four 20 minutes - verser dessus une béchamel légère aux moules et aux crevettes - décorer d'une branche de salicorne.
  • La cuisine bretonne - on la présente sur une galette de sarrasin, avec une bolée de cidre. Par exemple les bâtonnets de poisson - nouilles à la Bretonne : faire rissoler dans du beurre demi-sel trois bâtonnets de poisson surgelés par personne - d'autre part, faire cuire des nouilles, ou des coquillettes, que l'on égoutera et assaisonnera au beurre salé - sur une galette de sarrasin, disposer les bâtonnets de poisson, les pâtes et une touche de ketchup - replier les bords de la galette - décorer d'une fleurette de chou-fleur cuit ou cru - manger chaud, accompagné d'une bolée de cidre frais.

Et bon appétit, bien sûr.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le dimanche 17 octobre 2021.
Copyright © 2012 Valérie Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le samedi 02 juin 2012.