Appel à contribution

La RAAM, comment ça marche ?

D'ordinaire, j'essaye, autant que faire se peut, de trouver l'aventure au pas de ma porte suivant les conseils d'Alastair Humphreys avant même d'avoir lu son livre.

La RAAM pose toutefois un problème, il n'y a pas d'équivalent ailleurs dans le monde, nulle-part on ne trouve le parcours, les conditions météo, le contexte sportif équivalent.

Et pour un européen, il faut... aller aux États-Unis (et en revenir) puis, une fois sur place, se loger, louer des voitures.

Au niveau logistique, j'envisage le dispositif suivant :

  • un cycliste qui roule environ 21h/jour. Chaque minute compte, le temps perdu ne se rattrape jamais. À 21h roulées par jour, on est à 2h de sommeil par tranche de 24h, difficile de descendre significativement en-dessous.
  • une voiture pour me suivre, à distance rapprochée la nuit, en mode "sauts de puce"le jour, mais toujours sur le qui-vive. Le règlement l'impose.
  • une voiture pour assurer la logistique, faire les courses, le plein d'essence, ranger, faire tout ce que ne peut pas faire la voiture d'assistance directe. J'ai testé en Irlande et ce n'est pas un luxe, et cette voiture a quasiment autant de boulot que la précédente. Et ça, c'est l'expérience, sur le terrain, qui nous l'a appris.
  • une voiture pour prendre de l'avance et permettre à une partie de l'équipe de se reposer. Ils doivent être aussi efficaces au bout de 10 jours qu'au départ. Je n'avais pas ce troisième véhicule en Irlande, et au bout de 6 jours, l'équipe était rincée, épuisée. Pas certain qu'on tenait 6 jours de plus comme ça.

Les équipages des voitures doivent faire des rotations, ce ne sont pas toujours les mêmes qui sont juste derrière le coureur, assurent la logistique, ou se reposent.

Je n'ai pas spécialement prévu de camping-car. Beaucoup d'équipes en ont. Mais d'une part c'est extrêmement cher et d'autre part, sur les quelques récits que j'ai pu lire, la seconde moitié du parcours, les assistants passaient leur temps à éloigner le camping-car du coureur pour qu'il évite de perdre du temps dedans. À ce tarif, autant ne pas le louer du tout, si c'est pour le planquer.

Budget

Pour y participer, j'ai estimé le budget suivant :

  • inscription : 2800 €
  • billets d'avion pour 12 : 10 800 €
  • voitures (location + essence pour 3 véhicules 7 places type berline) : 7 500 €
  • hôtel au départ, et à l'arrivée, 6 nuits pour 12 : 3 180 €
  • hôtel pendant le trajet, 12 nuits pour 4 : 2 120 €
  • matériel divers (GPS, pièces d'usure, ...) : 1 000 €
  • vêtements marqués (15 maillots ou équivalent) : 1 500 €

Soit un total de 28 900 €.

Je peux contribuer à hauteur de 15 000 €, soit environ la moitié du budget. Pour le reste, je vais avoir besoin de votre aide.

Comment donner ?

Vu le budget ci-dessus, il manque 13 900 €.

J'ai mis en place un dossier sur GoFundMe, une plate-forme de crowd-funding.

À partir de 1€ : Achetez des kilomètres

La course fait 4 900 km : bonne nouvelle, ils sont tous à vendre ! Principe : vous donnez sur la plate-forme, et cela me permet de financer les billets d'avion, les voitures, etc.

Chaque euro compte, en tant qu'amateur de longue distance, je suis très bien placé pour savoir que c'est en alignant les gouttes d'eau qu'on forme les océans, toutes les contributions sont les bienvenues.

Et je vous fais apparaître dans la liste des sponsors .

À partir de 35€ : Achetez un livre

J'ai l'intention de publier un livre , à l'issue de l'épreuve. Au sujet de la RAAM en particulier, et de "comment on en vient à traverser les États-Unis, en vélo".

Quelle que soit l'issue de la course, succès total ou échec cuisant, il y aura forcément, énormément à raconter.

En donnant 35€, vous vous assurez d'avoir un exemplaire du livre, dès sa parution (fin 2018 j'espère), avec une petite dédicace qui va bien.

Note: si vous voulez 2 bouquins (un pour lire, un pour caler votre écran), je vous recommande de faire deux dons de 35€ plutôt qu'un de 70€, ça m'envoie un message clair "je veux deux exemplaires". En cas de doute, contactez-moi.

À partir de 100€ : Achetez une (ou plusieurs) time-station(s)

Il y en a 55, vous pouvez les consulter .

55 points de contrôle obligatoires. Pour 100 euros, vous pouvez donc "acheter" une "TS". Ce blog mentionnera qu'elle est à vous, et on vous fera un clin d'oeil quand on y passe. Par exemple, j'en prends une au hasard (ou presque), c'est ce type de page qui sera mise en avant, avec les dernières infos, lors de mon passage.

Vous pouvez en acheter plusieurs, mais laissez-en tout de même pour les autres.

Bien entendu, je vous envoie aussi un livre, ça tombe sous le sens.

Mais... à quoi ça sert ? Mmm, disons que 100€, ce n'est pas une petite somme. À partir de à, j'ai vraiment envie de me rappeler de vous et savoir, une fois sur place, que c'est grâce à vous que je suis là. Avoir ce rappel au passage d'une time-station, c'est la garantie que je n'oublierai pas votre geste.

500€ et plus : Sur mesure

À ce prix là, vous avez un état tout entier, le principe est le même que pour les time-stations, sauf que les états, il y en a 12 (c'est plus grand, forcément). Vous avez aussi votre logo sur les voitures, les maillots, le site.

Et pour le reste, parlons-en, j'ai envie de vous connaître, personnellement.



Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le mardi 21 mai 2019.
Copyright © 2017 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le lundi 02 octobre 2017.