Marathon du Médoc

Mardi 09 septembre 2003

Dimanche dernier je me suis donc fait un petit Marathon du Médoc avec mon papa, Tonverre, Jingle, Tonio, Servat, Cédric (un pote à Tonverre et aux autres poitevins), Pêt, le Grand Dominique et le non moins célèbre Alan Mc Touchefeu.

La course a été excellente. J'avais vraiment peur de finir le pied en miette car je m'étais fait une méga ampoule au pied gauche au mariage de Sydney la semaine d'avant (la preuve qu'il n'est pas bon de se mettre une grosse mine le dernier week-end avant une course, pour ceux qui en doutaient), mais avec un bon compeed tout a tenu sans problème.

On a un peu fait l'élastique avec Jean-Paul au début pour essayer de faire en sorte que tout le monde courre ensemble - hors de question de laisser Jingle tout seul par exemple - et ça a donné lieu a du bon antibrasage, notamment 1/4 d'heure d'attente au bord d'une voie ferrée suivi d'une bonne bourre à 12 ou 13 km/h dont on se serait bien passé.

Au final on a courru environ 20km tous ensemble - ceux qui étaient déguisés en pirates, grosso les fanfarons et Jean-Paul mais pas Dominique et Alain qui étaient déguisés en poule ou en canard, je sais pas trop dire, mais bon ça aurait fait un bon dîner à n'en pas douter - avant de lacher Tonio et Jingle, et Pêt est resté un peu derrière au 36ème. Le gros de la troupe de pirates arrive en 5h45 et Tonio et Jingle finissent ensemble tranquillement en moins de 6h00. De toutes façons on cherchait pas la perf, ça se saurait sinon.

Dans l'ensemble notre déguize de pirate a plutôt fait son effet, assez efficace. Le drapeau que j'avais fait la veille était un poil lourd (trop de tissu blanc) donc on a du tourner avec mon père.

Sinon Dominique et Alain se sont plains que les vins n'étaient pas aussi bons qu'il y a 6 ans. En même temps ils ont goûté le 1er et puis hop quasiment plus rien bu, évidemment c'est pas objectif. De mon côté j'ai essayé de bien goûter tout, et c'est vrai le 1er n'était pas le meilleur. Ceci dit vers le 41ème km, un type super sympa en 4L m'a proposé un pinard excellent (Lafitte Rotschild 1981 écrit sur la bouteille, si je me souviens bien, je pense que ça n'en était pas celle-ci a du être re-remplie après coup avec du beaucoup plus ordinaire mais il était tout de même plus que correct) que j'ai bu dans un grand verre à camping en plastique. Un régal. Il parait que le vin c'est meilleur dans des beaux verres. Si c'est vrai celui-ci doit être pas mal servi dans du cristal!

Le samedi soir après la course on a poussé la note et on s'est fait d'abord repérer puis inviter à une soirée anniversaire de dix trentenaires. On a un peu galéré pour trouver la soirée, en particulier parce que nos éclaireurs (Cédric et Tonio) ont commencé à attaquer les bonbonnes de ponch dès qu'ils ont trouvé le lieu en question ;-) mais une fois qu'on y étais c'était bien cool. On a quand même remarqué qu'on avait l'air plus à l'aise en tant que pilleurs de buffet pendant une soirée qu'en tant que sportifs sur un parcours de 42,195m.

Donc voilà, moi je le refais l'année prochaine c'est sûr car je vise la diagonale des fous à la Réunion. Je reprends l'entraînement dès que mon ampoule ne me cause plus de soucis.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le vendredi 23 août 2019.
Copyright © 2010 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le jeudi 16 décembre 2010.