CR BRM 600k Andrésy

Samedi 8 - Dimanche 9 juin 2019

Dernier brevet qualificatif pour Paris-Brest-Paris, de retour des 100km de Steenwerck 10 jours avant, je pars donc pour une petite ballade de 600km du côté de la Belgique, pour aller faire un tour du côté du Mur de Grammont et tâter du pavé.

Tempête en juin, t'en chie en juillet
Le coup de vent de la veille a laissé quelques traces.

Parcours simple, efficace, tu pars vers le Nord, tu reviens en région parisienne. Sur l'aller, j'ai souvent roulé seul. Il y a du y avoir du grand vent quelques temps avant - j'écris ce CR plus de 3 ans après les événements - car sur certains tronçons, y'a de la branche qui traîne. Mais enfin c'est plutôt sympa. À un moment je rencontre deux copains de route. L'un s'appelle Christian, comme moi. L'autre s'appelle Armand, très joli prénom, j'ai eu trois filles mais si ç'avait été un garçon, l'une d'entre elles aurait pu s'appeler Armand.

On a roulé un peu ensemble, on s'est parfois attendus, et surtout on s'est tous retrouvés au Mur de Grammont donc, point culminant du brevet, autant par la hauteur, car il faut y monter, que par la position sur la carte, car oui c'est en haut de la carte. En gros, on y fait demi-tour.

Christian et Armand
Mes compagnons de route, au niveau du demi-tour (mur de Grammont).

On a bien essayé de manger sur place, mais c'était compliqué, il aurait fallu réserver, le restau était plein. Finalement on a un peu glandé, perdu du temps, et décidé de s'arrêter plus tard. On s'arrête donc plus tard, de nuit, dans un patelin où on trouve des trucs à grignoter. Je crois que c'est là que Christian a décidé de nous laisser partir seuls avec Armand. Il avait l'air de vraiment vouloir continuer seul, tranquille. Il n'est pas tout jeune, il a du métier, ça paraît presque raisonnable de le laisser rentrer solo. On l'a laissé un peu plus tard je crois, il voulait "se reposer".

Par "se reposer" on entend dormir à moitié comme un clochard, mal installé sur un bout de trottoir. C'est le côté aventureux du cyclotourisme, on aime ou on aime pas. Moi j'adore.

Photo témon
Là c'est moi, vous me reconnaissez ? Le genre de photo dont on se sert pour dire "j'y étais".

On se retrouve donc avec Armand, à deux, sur la route du retour. Et là, mes pieds me font souffrir, un truc de dingue. J'ai mal, mais comme jamais. À l'aller déjà, c'était désagréable, j'avais enlevé, puis remis mes sur-chaussures. En vérité j'ai des problèmes de circulation au niveau des pieds. Pas au point d'amputer, ça va, mais dès qu'il fait un peu froid, je prends cher, très très cher. Et quand il fait chaud aussi d'ailleurs.

Sur le retour donc, je dois parfois m'arrêter. Je suis désolé pour Armand, qui prend le temps et a la patience de m'attendre. Et sur la fin, j'ai cru que je n'arriverai jamais à le suivre, les petites collines en revenant sur Andrésy, c'est du bonheur. Vexin mon amour, j'adore tes paysages, mais les retours de brevet 600 dans le coin, ça pique.

Au final, un superbe brevet, avec des belles rencontres, un beau parcours, une très bonne adresse et un bon souvenir.

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le samedi 13 août 2022.
Copyright © 2022 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le mardi 01 février 2022.