Les animaux étranges

L'idée m'était venue en voyant un exercice de lecture d'Adèle, il y a déjà plusieurs mois. L'exercice représentait des animaux bizarres, composés d'une moitié d'un animal et d'une moitié d'un autre. Les animaux s'écrivaient en deux syllabes. Un arrière-train de MOUton et une tête de coCHON devait se lire un MOUCHON. Pourquoi ne pas en faire autant, mais en cartes à jouer ?

Barckley marathons
La carte 3D - faite maison - de la course que Christian a tentée début avril : la Backley Marathons, dans le Tenessee.

Puis Christian s'est mis aux travaux manuels, pendant des soirées et des soirées. Il construisait le plan en relief de sa prochaine course. C'est réussi, non ? Plus que la course elle-même, malheureusement. Par contre, tant de carton-polystyrène, il y a de quoi faire rêver toutes les filles adeptes de loisirs créatifs de la maison. C'est-à-dire les quatre. Et Maman qui a une idée...

Finalement arriva la fin de la maquette, le règne des chutes de carton, et elles étaient nombreuses. Christian et Lise fabriquèrent un château fort pour les Playmobil. Puis Adèle et ses sœurs me confectionnèrent un superbe cadre photo pour la fête des mères. Oui, je sais, c'est demain. Mais ce cadeau, c'était pour la fête des mères anticipée de vendredi.

Et ça y est, cet après-midi, nous avons trouvé le temps et l'énergie de fabriquer le jeu des animaux bizarres. Après un petit test sur papier libre, il fut établi que Lise et Adèle étaient capables de dessiner des animaux en respectant le canevas (deux moitiés, points de passage). Alors commença le travail de construction. Je mesurais et découpais des dominos de 6x12 cm, avec une ligne de démarcation au milieu, deux points de passage. Chacune choisissait un animal en deux syllabes. Nous avions pris la précaution de lister à l'avance une quinzaine d'animaux, mais nous nous sommes donné la liberté d'en ajouter pendant la réalisation. Et nous avons encore oublié la tortue, ce qui est dommage et j'y reviendrai.

Mes filles m'ont impressionnée. Je craignais un peu de me mettre à ce travail, parce que je n'étais pas sûre de savoir dessiner de nombreux animaux. Eh bien, elles ont tout fait elles-mêmes, et le résultat est graphiquement très réussi. Au fur et à mesure de la réalisation, dès que j'avais découpé les animaux par leur milieu, Garance testait les combinaisons. Les animaux bizarres étaient parfaits, du lachon à l'anouille en passant par le scorzard.

Garance a même pensé à deux autres règles du jeu :

  • retourner toutes les cartes et faire un mémory, en retrouvant les paires.
  • choisir quelques animaux chacun et jouer au loto.

Enfin, Adèle a eu l'idée de chercher des vrais mots et l'animal bizarre qui y correspondait. Nous avons pensé au coton (fesses de cochon et tête de mouton). Nous n'avons pas trouvé d'animal se terminant en -rée et c'est dommage, parce qu'avec nos fesses de putois, nous aurions bien fait une purée. Et c'est là que revient la tortue. Nous nous sommes promis de la faire demain, pour voir à quoi ressemble un torchon chez nous. Sans compter, Lise me le rappelle que le atois n'est pas à moi.

Maintenant, je vous laisse admirer les animaux bizarres. Mais si vous voulez vous les animaux normaux, c'est ici !

Animaux bizarres - 1
Ici, le dauchon, le mouval, le poipin, le scorton, le chezard, la pubeille, le lérafe et la soutois.
Animaux bizarres - 2
Ici, le gipion, le chezard, le gregeon, le lérafe, l'anouille et la piris.
Animaux bizarres - 3
Ici, le serquin, le cosson, le rebou, le hiphin, le dauchon, le mouval, le lapent, le poipin, le scorton, le gipion et le chezard.
Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le jeudi 19 septembre 2019.
Copyright © 2011 Valérie Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le samedi 28 mai 2011.