CR Marathon du Médoc

Samedi 11 septembre 2004

Le rendez-vous annuel, le Marathon du Médoc! Chouette, youpi, enfin une course qui allie la fête et le sport. Un peu comme les voitures à pédales quoi.

Cette année c'est le 20ème anniversaire: réservé aux déguisés. Du coup on a brassé comme des oufs avec les crockets pour avoir un déguize digne de ce nom. On est en cartes à jouer. C'est moi qui ait "conçu" le déguisement, mais c'est Florence et Valérie qui ont fait les modèles pour les dessins des cartes et Flâk, Krapô et Meulard m'ont bien aidé pour la peinture.

Jeudi soir tout est prêt, fini. J'ai posé les dernier rivets, et nos 24 cartes sont prêtes. Je suis en valet de coeur/carreau, mon papa en valet de pique/trèfle, Valérie en spectatrice-dame de coeur/carreau et puis le reste ben les autres se démerdent 8-)

Sur le trajet en voiture on optimisera comme des oufs en prenant à Royan à 17h25 le bac de 17h15, sachant que le suivant était 2h plus tard. Vendredi soir on se retrouve avec les poitevins aux "moussaillons" comme l'année dernière. Bonne petite bouffe, essai des déguises, et hop au lit.

Le lendemain, rendez-vous 50m derrière la ligne d'arrivée pour se regrouper avec les crockets. Evidemment ils sont à l'autre bout, plus ou moins à la bourre, Bigoodi a envie de faire caca. Bref, ça commence fort! Finalement Elise et Krapô nous rejoignent avant les autres pour qu'Elise puisse prendre le portable et l'appareil photo de Pêt.

Devant un château
Notre équipe de coureurs au complet, il manque néanmoins la dame de coeur, notre supportrice de choc.

Enfin départ! C'est cool. Je suis entraîné comme pas permis et me ballade littéralement. J'ai l'impression d'être parti depuis 500m lorsque je franchis le panneau 6km. On rejoint les autres par là en fait. On croyait qu'ils étaient derrière mais en fait ils sont devant. En remontant dans la queue avant le départ ils nous avaient dépassé. Le déguisement est chouettos, ça a de la gueule quand on est ensemble. Du coup on prend une photo groupée. D'autres en prennent de nous aussi. Apparemment une de ces photos paraîtra dans Sud-Ouest quelques jour plus tard, mais je n'arrive pas à mettre la main sur ce journal. Snif.

Journal
Les cartes à jouer sont à la une.

Ensuite le groupe commence petit à petit à se déliter. Je décide de faire la voiture balai. Tant mieux j'ai une hallebarde. Et jolie avec ça. Alors je reste avec Bigoodi à l'arrière. Il a raison d'être prudent car sa tendinite menace. On trottine donc pépère. De temps en temps on rattrape les autres qui nous attendent. Petit à petit notre "groupe de derrière" grossit. Perso je goûte du bon petit vin rouge dès le début du parcours, de toutes façons je suis sur-entraîné donc pas vraiment de gros risque.

Petit à petit on laisse une ou deux cartes derrière. Pêt est le 1er à décider de marcher. Ok bon. Ensuite Bigoodi (ou alors était-ce Bigoodi qui a décidé d'y aller cool en 1er? Je sais plus.). Puis Tonverre qui n'a pas envie de "s'arracher" et qui est un peu naze. On se retrouve donc avec mon Papa tous seuls, à deux, à "remonter" tout le groupe. On prend donc un bon petit rythme pépère de deux Valets qui prennent leur temps au ravito mais ne traînassent pas entre. On aura l'occasion de goûter un excellent vin dont on achetera quelques bouteilles à l'arrivée. Me rappelle plus le nom mais la bouteille est dans mon garage, c'est sûr.

Avec Krapô
Mon p'tit roi de pique, vous reprendrez bien un verre?

Et ce qui devait arriver arriva, on rattrape petit à petit à peu près tout le monde. On surprend Meulard en plein délit de "je ne m'arrête pas aux ravitos". Petit canaillou va. On fait un énôôôrme pause aux huitres. Puis une énôôôrme pause aux entrecôtes. Puis un demi-tour avec Krapô qu'on a motivé pour revenir aux huitres. Mon papa prolonge le demi-tour, je n'y vais pas car il n'y a rien par là, les autres ravitos sont trop loin. On fait donc une pause et on récupère Tonverre, Pêt et Bigoodi. C'est aussi à ce stand - où le vin blanc est excellent - que je rencontrerai l'Papy du forum UFO. On discute un peu et notre groupe de cartes repart pour se reconstituer en un 2ème groupe (les autres sont déjà arrivés) qui tiendra jusqu'à l'arrivée.

Valérie et Adèle
Ma fille Adèle et sa maman la Dame de Coeur.

Il y a même du mousseux cette année car c'est le 20ème anniversaire. J'en bois un verre ou deux ceci dit en repartant de ce ravito mauvaise ambiance ils sont en train de faire un massage cardiaque à un type sur le bord de la route. Aïe.

Coup de rouge
Que serait le marathon du médoc sans le médoc? Je vous le demande un peu...

Et puis finalement on arrive tous ensemble. J'essaye de prendre Adèle dans mes bras pour l'arriver mais elle commence à pleurer alors je la rends à Valérie. Sa 1ère arrivée de marathon sera pour plus tard!

Page générée par UWiKiCMS 1.1.8 le mardi 18 juin 2019.
Copyright © 2005 Christian Mauduit. Document placé sous licence GNU FDL.
Mis à jour le samedi 14 mai 2005.